Exanthème maculopapuleux suite à une allergie

Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Exanthème maculopapuleux suite à une allergie médicamenteuse négligée

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • PDF
  • Imprimer la page

Une femme de 55 ans, allergique aux pénicillines, est suivie depuis janvier par le chirurgien-dentiste pour une parodontopathie.

En juin, le praticien décide d'extraire la dent 48 (dent de sagesse inférieure droite).

  • Chirurgien-dentiste
Auteur : Docteur Hélèna Deharvengt / MAJ : 24/10/2017

Cas clinique

L’interrogatoire qu’il fait remplir mentionne les allergies de sa patiente. Le dentiste prescrit des pénicillines le 1er septembre pour un acte prévu le 7 novembre. Son nouveau logiciel édite l'ordonnance sans ouvrir de message d'alerte.

L’intervention est réalisée le 7 novembre 2016, sans incident.

Quelques jours après le début de la prise du traitement, la patiente est sujette à une très forte éruption cutanée entraînant démangeaisons sur tout le corps et bouffées de chaleur.

La patiente consulte son médecin traitant qui prescrit un traitement local cutané.

48h après la dernière prise, la patiente présente un exanthème maculopapuleux étendu avec sensation de cuisson plus que de prurit.

Le 16 novembre, l'état de la patiente s'aggrave. Son époux la conduit au service des urgences de l'hôpital, où le médecin qui la reçoit diagnostique l'intoxication médicamenteuse et prescrit un arrêt de travail de quatre jours.

Le 17 novembre, suite à un malaise, la patiente chute et est hospitalisée pendant deux jours aux urgences.

Le 18 novembre, à l'occasion de l'ablation des fils de suture, le praticien constate l'apparition d'éruptions cutanées, quelques jours après l'arrêt des antibiotiques.

La patiente se plaint d'une grande fatigue, d'une sensibilité cutanée importante nécessitant des produits spécifiques pour l'hygiène et demande réparation des préjudices subis.

Analyse

Ce matériel est réservé à un usage privé ou d’enseignement. Il  reste la propriété de la Prévention Médicale, et ne peut en aucun cas faire l’objet d’une transaction commerciale.

Télécharger l'exercice (pdf - 28.46 Ko)

  1. Lisez en détail le cas clinique.
  2. Oubliez quelques instants cette observation et rapportez-vous au tableau des barrières, identifiez les barrières de Qualité et sécurité que vous croyez importantes pour gérer, au plus prudent, ce type de situation clinique. Le nombre de barrières n’est pas limité.
  3. Interrogez le cas clinique avec les barrières que vous avez identifiées en 2 ; ont-elles tenu ?
  4. Analysez les causes profondes avec la méthode ALARM.

Télécharger l'analyse des barrières de prévention (pdf - 393.49 Ko)

0 Commentaire

Publier un commentaire