Cas clinique : fracture mandibulaire

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Cas clinique : fracture mandibulaire

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
0 Commentaire
  • Extraction dent de sagesse

Un chirurgien-dentiste adresse son patient à un chirurgien maxillo-facial pour l'avulsion de la dent 48 (dent de sagesse inférieure droite) qui a présenté des accidents infectieux. Plusieurs clichés radiologiques sont réalisés.

  • Chirurgien-dentiste
Auteur : Hélèna DEHARVENG, chirurgien-dentiste conseil / MAJ : 24/05/2017

Cas clinique

  • Le chirurgien valide l'indication d'extraction et expose les complications neurologiques possibles liées à la proximité du nerf alvéolaire inférieur et les risques infectieux postopératoires.
  • Le 17 octobre 2015 L'avulsion est réalisée par le chirurgien maxillo-facial. Il n'est pas réalisé de compte rendu opératoire, mais un courrier à l'attention du chirurgien-dentiste précisant que l'avulsion a été réalisée sans problème particulier, sous anesthésie locale, que des fils résorbables sont en place, et qu’il lui laisse le soin d'effectuer le suivi postopératoire. Le patient relate un geste opératoire violent assorti de douleurs importantes.
  • Le 6 novembre 2015, face à la persistance des douleurs, le patient consulte en urgence son chirurgien-dentiste traitant qui observe une plaie purulente en regard du site d'extraction et prescrit des antibiotiques.
  • Le 18 novembre 2015, l'ordonnance est renouvelée avec une association de corticoïdes. À cette occasion, le chirurgien-dentiste ré-adresse son patient au chirurgien maxillo-facial qui a réalisé l'extraction, pour la prise en charge du suivi. Aucun courrier n'est remis. Aucune radiographie n'est réalisée (appareil en panne), ni prescrite.
  • Le  25 novembre 2015, le chirurgien maxillo-facial constate une ouverture buccale normale, une émission de pus spontanée en regard de la dent 47 voisine du site d’intervention. Le chirurgien prescrit des antibiotiques, des antalgiques et des bains de bouche. Les déclarations du patient divergent : il conteste avoir fait l'objet d'un examen clinique.
  • Le patient se présente à nouveau le lendemain du fait d’importantes douleurs. Le chirurgien maxillo-facial prescrit un antalgique de niveau 2.
  • Le 8 décembre 2015 le patient est reçu par son médecin généraliste, qui prescrit de nouveaux antibiotiques et de nouveaux antalgiques. Le généraliste prescrit un scanner qui n'a pas été porté à sa connaissance. Les prescriptions d'antibiotiques et antalgiques sont renouvelées le 13 décembre.
  • Le 10 décembre 2015, le scanner est réalisé. Ce document objective la fracture mandibulaire.
  • Le patient est hospitalisé du 15 au 18 décembre 2015 pour la prise en charge de la fracture mandibulaire droite, réduite par ostéosynthèse le 16 décembre 2015.

Mise en cause devant la CCI du chirurgien maxillo-facial ayant réalisé l'extraction, puis dans un deuxième temps du chirurgien-dentiste traitant et du médecin généraliste assurant le suivi.

Analyse approfondie

Ce matériel est réservé à un usage privé ou d'enseignement. Il reste la propriété de la Prévention Médicale, et ne peut en aucun cas faire l'objet d'une transaction commerciale.

Télécharger l'exercice (pdf - 28.46 Ko)

Télécharger l'analyse des barrières de prévention (pdf - 129.91 Ko)

Expertise CCI

L’expert indique que le chirurgien-dentiste et le généraliste ont été négligents du fait de l'absence de prescriptions d'imagerie entraînant un retard diagnostic.

Bibliographie

1.            ANDEM, INDICATIONS ET NON-INDICATIONS DE L'AVULSION DES TROISIEMES MOLAIRES MANDIBULAIRES. 1997.

2.            HAS, Guide des indications et des procédures des examens radiologiques en odontostomatologie. 2006.

3.            LEGIFRANCE, Code de la sécurité sociale : Partie législative Livre 1 : Généralités - Dispositions communes à tout ou partie des régimes de base, 2009.

4.            Zhang, Q.-B., et al., Iatrogenic mandibular fracture associated with third molar removal—A case report and preventive measures recommended. Journal of Oral and Maxillofacial Surgery, Medicine, and Pathology, 2012. 24(4): p. 204-207.

5.            Bodner, L., P.A. Brennan, and N.M. McLeod, Characteristics of iatrogenic mandibular fractures associated with tooth removal: review and analysis of 189 cases. British Journal of Oral and Maxillofacial Surgery, 2011. 49(7): p. 567-572.

0 Commentaire

Publier un commentaire