Fœtus né sans vie : mauvaise orientation du corps

Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fœtus né sans vie : mauvaise orientation du corps

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page
  • MFIU

La prise en soin des Interruptions Médicales de Grossesse (IMG) ou des morts fœtales in utero (MFIU) fait appel à de nombreux intervenants dans le parcours de soin des couples confrontés à une perte fœtale.

Il s’agit toujours d’une étape difficile dans l’histoire d’un couple. Les démarches réglementaires sont nombreuses et parfois mal connues des soignants. L’information délivrée au patient conditionne souvent la confiance et le vécu de l’hospitalisation. C’est la raison pour laquelle, il est indispensable de donner une information complète et claire aux couples confrontés à la perte fœtale.

  • Sage-femme
Auteur : Caroline QUELEN, Sage-femme / MAJ : 17/06/2019

Cas clinique

Madame M, âgée de 37 ans, sans antécédent médical ou chirurgical particulier, grossesse d’évolution normale, se présente aux urgences de la maternité au terme de 20 semaines d’aménorrhées et 2 jours pour des métrorragies abondantes.

A l’examen clinique, des métrorragies sont objectivées et l’échographie montre une absence de bruits du cœur. La patiente accouchera quelques heures après son arrivée d’un fœtus né sans vie, de 160 g.

La suite de la prise en soin est habituelle : la patiente est hospitalisée pour surveillance et le cadre est sollicité pour réaliser, avec les parents, les démarches administratives en lien avec la prise en charge du corps, l’état civil, la réalisation d’une autopsie, etc...

Suite à cet échange et au regard du contexte, le couple souhaite une autopsie du corps. Or, lors de l’envoi du fœtus, celui-ci a été dirigé par erreur dans le laboratoire d’anatomopathologie d’un autre établissement.

Conséquence

Détérioration du corps, retard à l’analyse.

Coût supplémentaire occasionné pour le transport.

Analyse

Télécharger le tableau d'analyse approfondie selon la méthode ALARM (pdf - 184.78 Ko)

Barrières d'atténuation

  • Néant.

Barrières qui n'ont pas fonctionné

  • Check-list des documents à fournir,
  • Communication insuffisante de la procédure à l’ensemble de l’équipe,
  • Contrôle ultime par la chambre mortuaire avant le départ du corps.

Actions correctives

  • Mise à jour du document existant en précisant plus clairement l’algorithme selon la prise en soin : MFIU ou IMG,
  • Diffusion large de la procédure à l’ensemble de l’équipe notamment en salle d’accouchement,
  • Elaborer un document type check-list pour la chambre mortuaire afin de proposer un second verrou de contrôle.

Conclusion

La prise en soin des pertes fœtales suscite une charge émotionnelle forte pour les couples et pour les soignants. Il est important que les démarches soient bien connues par l’ensemble des acteurs du parcours de soins afin de répondre aux questions des parents. Il est primordial que les informations soient fiables et cohérentes pour établir une confiance mutuelle et sécuriser le parcours de soin.


Liens medicaux
0 Commentaire

Publier un commentaire