Suites létales d’un vêlage difficile

Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Suites létales d’un vêlage difficile

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page
  • suites létales d'un vêlage difficile

Une vache charolaise parturiente est vue en consultation pour un vêlage dystocique. Une césarienne est réalisée pour une disproportion fœto-pelvienne. Le veau présente une fracture métacarpienne avec complications.

  • Vétérinaire
Auteur : DrVre Michel BAUSSIER / MAJ : 07/01/2019

Cas clinique

  • Le vétérinaire praticien est appelé la nuit pour un vêlage dystocique. La parturiente est une vache charolaise.
  • Il connaît l’éleveur comme un professionnel seul et mal organisé sur une petite exploitation où les conditions de travail sont toujours frustes et inconfortables.
  • A son arrivée, l’éleveur avait déjà effectué de nombreuses, longues et laborieuses manœuvres obstétricales, comme l’état des lieux en témoignait.
  • Le diagnostic est celui d’une disproportion fœto-pelvienne. Le fœtus est en présentation antérieure. Le praticien comprend immédiatement qu’une césarienne va s’avérer nécessaire. Mais il faut convaincre l’éleveur peu habitué à la chirurgie obstétricale dans une région d’élevage peu spécialisé. Un essai d’extraction forcée s’impose donc pour des raisons psychologiques.
  • L’essai de traction sur les membres antérieurs, en l’absence d’aides utiles et efficaces est fait avec une vêleuse.
  • Le praticien s’aperçoit rapidement de l’existence d’une fracture métacarpienne du jeune veau, sans pouvoir déterminer si elle précède son arrivée ou si elle est consécutive aux essais d’extraction pratiqués en sa présence. Il fait immédiatement stopper les essais et impose alors la réalisation d’une césarienne.
  • L’intervention par laparotomie dans le flanc gauche sur vache debout se déroule à peu près normalement avec toutefois une difficulté d’extériorisation du fœtus et une incision utérine mal maîtrisée, non rectiligne, longue et difficile à suturer.
  • La vache présente une métro-péritonite dans les jours suivants et meurt au bout d’un mois.
  • La fracture métacarpienne est traitée par immobilisation du membre à l’aide d’une attelle en résine. Une complication d’ostéo-arthrite suppurée du boulet apparait et, à l’issue de soins longs et coûteux, une euthanasie a dû être pratiquée.
  • L’éleveur met en cause la RCP du praticien, lequel n’est reconnu responsable que de la perte du veau en raison de la fracture.

L’événement indésirable, que l’on peut qualifier aisément d’événement indésirable grave, consiste en la complication mortelle de métro-péritonite sur césarienne pour ce qui est de la vache et celle d’ostéo-arthrite suppurée, elle aussi in fine mortelle, pour le veau.

Analyse

Télécharger l'exercice (pdf - 28.46 Ko)

  1. Lisez en détail le cas clinique.
  2. Oubliez quelques instants cette observation et rapportez-vous au tableau des barrières, identifiez les barrières de Qualité et sécurité que vous croyez importantes pour gérer, au plus prudent, ce type de situation clinique. Le nombre de barrières n’est pas limité.
  3. Interrogez le cas clinique avec les barrières que vous avez identifiées en 2 ; ont-elles tenu ?
  4. Analysez les causes avec la méthode des Tempos.

Télécharger l'analyse des barrières de prévention (pdf - 283.26 Ko)
 

Propositions d'actions préventives

  • La formation des éleveurs aux bonnes pratiques de management des animaux et de leur élevage ; aux bonnes pratiques d’hygiène, de respect du bien-être animal, de conduite du vêlage, qu’elle soit le fait des organisations professionnelles agricoles (en lien avec les organisations vétérinaires techniques) ou le fait de chaque praticien dans le cadre de la relation qu’il a avec son éleveur, est primordiale.
  • Y compris en obstétrique, la démarche qui va du diagnostic au traitement est fondamentale. Le diagnostic vétérinaire de la situation doit être complet, à la recherche de lésions éventuellement surajoutées par des manœuvres intempestives préalables.
  • L’information sur les risques doit être claire et préalable à la décision de traitement de la dystocie.
  • Prendre le temps de l’amélioration des conditions opératoires (propreté, asepsie, confort, éclairage…) conduit généralement à un gain de temps total, à une efficacité et une sécurité accrues du résultat.

Quelques références bibliographiques

  1. CHASTAND-MAILLARD S., BOHY A. – La césarienne chez la vache. Le Point Vétérinaire, vol.32, numéro spécial « Chirurgie des ruminants : chirurgie génitale, locomotrice, de la tête et du cou », tome 2, 2001.
  2. DESROCHERS A. – La préparation du site opératoire. Le Point Vétérinaire, vol 31, numéro spécial « Chirurgie des bovins et des petits ruminants », 2000.
  3. FRIKHA R., BAUSSIER M. – Chirurgie bovine : les facteurs de risque avant, pendant et après. Journées nationales des GTV, Nantes, mai 2003.
  4. GUIN B. – L’extraction forcée contrôlée chez la vache. Le Point Vétérinaire, vol. 33, n° 223, mars 2002.
  5. HANZEN C., THERON L., DETILLEUX J. – Modalités de réalisation de la césarienne dans l’espèce bovine en Europe. Bulletin des GTV, N° 59, avril 2011.
  6. HANZEN CH., THERON L. – La césarienne dans l’espèce bovine : entre savoirs et pratiques de terrain. Journées nationales des GTV, Nantes, 2012.
  7. LALLET F. – Césarienne par le flanc droit : pourquoi pas ? Le Point Vétérinaire, vol. 38, n° 280, novembre 2007.
  8. LAMAIN G., TOUATI K., ROLLIN F. – La péritonite fibrineuse pariétale : une complication de la césarienne dans l’espèce bovine. Journées nationales des GTV, Nantes, 2012.
  9. LAVALADE I. – Les urgences obstétricales chez les bovins. Le Point Vétérinaire, vol.36, n° 260, novembre 2005.
  10. MANIERE J., AMIOT J. – Les complications de l’opération césarienne. Bulletin des GTV, N° 59, avril 2011.
  11. MANIERE J., LAURENT J-L. – Les complications de la césarienne. Comment les éviter ? Quand faut-il rouvrir ? . Journées nationales des GTV, Nantes, 2012.
  12. MOISSONNIER P., SATTLER N. – L’infection locale en chirurgie bovine. Le Point Vétérinaire, vol 31, numéro spécial « Chirurgie des bovins et des petits ruminants », 2000.
  13. ROCH N., DEMANGEL L. – Aspects chirurgicaux des péritonites chez les bovins adultes. Le Point Vétérinaire, vol.31, numéro spécial « Chirurgie des bovins et des petits ruminants », 2000.
  14. ROCH N. – Traitement et prévention des péritonites chez les bovins adultes. Journées nationales GTV, Dijon, 2000.
  15. VIGUIER E., SALOMON J-F. – Propédeutiques des sutures. Le Point Vétérinaire, vol 31, numéro spécial « Chirurgie des bovins et des petits ruminants », 2000.
  16. VIGUIER E., BOUISSET S. – Règles de prévention du risque infectieux (matériel, animal, opérateur) : règles générales, applications pratiques. Journées nationales des GTV, Dijon, mai 2000.

0 Commentaire

Publier un commentaire