Conférence virtuelle : le risque post-opératoire

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Envoyer par mail
  • Messages1
  • Imprimer la page
Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Conférence virtuelle : le risque post-opératoire 29 septembre 2016 - Prévention Médicale

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Envoyer par mail
  • Messages1
  • Imprimer la page
1 Commentaire

Le risque post-opératoire

La chirurgie reste une source majeure de morbi-mortalité et d’événements indésirables évitables, particulièrement dans sa partie péri-opératoire et post-opératoire.

La Prévention Médicale, fidèle à sa vocation de prévenir l’erreur médicale, propose une conférence-débat pour vous permettre d'échanger avec les experts les plus compétents sur ces facteurs de risques et les solutions mises en place, à partir d'exemples de sinistres connus de la MACSF.

Intervenants : Magali AUGU, Professeur René AMALBERTI

La conférence virtuelle aura lieu le 29 septembre 2016 à partir de 16 heures. Venez échanger et poser vos questions en direct !

Pour s'inscrire : cliquer sur ce lien puis "Demander un badge"

MAJ : 26/07/2016

Le risque post-opératoire : un phénomène d'ampleur croissante

Rappelons quelques chiffes pour bien saisir l’ampleur du problème péri-opératoire :

  • 3,2 % de mortalité péri-opératoire avant la sortie de l’hôpital en France en 2011 (et probablement au-delà de 4 % à 30j) toutes chirurgies confondues, sauf cardiaque et ambulatoire, plus de 15 % de patients victimes de complications, dont une partie importante induisant des séquelles longues et graves même si elles ne sont pas immédiatement mortelles ;
  • 83 % des décès concentrés dans 12,5 % des actes /patients à risques ;
  • plus de 50 % de cette mortalité évitable selon la littérature ;
  • 60 % des motifs de plaintes assurantielles dans les parcours de chirurgie ;
  • aucun progrès et même une augmentation des problèmes péri-opératoires depuis 10 ans.

Des enjeux de sécurité multiples

La sécurité autour de l’opéré est le résultat d’une addition de plusieurs dimensions à maîtriser :

  • une bonne technicité et une organisation rigoureuse du plateau de soins notamment en matière de recrutement des patients, et de programmation des actes opératoires ;
  • l’existence de protocoles techniques efficaces de surveillance et de réanimation ;
  • la réussite d’un travail d’équipe pluridisciplinaire (au bas mot chirurgiens, anesthésistes et soignants) particulièrement - mais pas uniquement - dans la phase hospitalière (il se poursuit en SSR et soins de ville, particulièrement depuis la montée en puissance de l’ambulatoire (sortie à J0) et des protocoles de récupération rapide saprès chirurgie (sortie à J1, J2, RRAC)), avec un regard tout particulier sur la détection et la récupération précoces des complications. une coordination globale tout au long du parcours de l’opéré jusqu’à J30 (définition actuelle du péri-opératoire), entre hôpital, soins de suite, HAD, SIAD, EHPAD et médecine générale.

Les intervenants

Magali AUGU a intégré la MACSF en 2006 en qualité de juriste spécialisée en droit de la santé et droit du dommage corporel. Elle a, pendant 9 ans, assuré la défense des médecins en situation de contentieux avec un patient. Dans ce cadre, elle s’est plus particulièrement consacrée à la gestion des litiges à fort enjeux financier, médiatique ou juridique, au sein d’une cellule d’experts. Parallèlement, elle exerce au sein d’une équipe d’experts spécialisée en prévention des risques. Ses fonctions actuelles la conduisent à apporter conseil et expertise en la matière au sein d’une équipe pluridisciplinaire (juristes et professionnels de santé).

René AMALBERTI intègre le groupe MACSF en 2008 en qualité de directeur scientifique de l’association la Prévention Médicale. Il se consacre ainsi à un sujet qui lui est cher, le risque médical. Dans la même période, il est nommé Conseiller Sécurité des soins de la Haute Autorité de Santé (mission sécurité du patient).
Après une formation initiale en psychiatrie, René Amalberti intègre le corps Recherche du Service de Santé des Armées du Val de Grâce où il se spécialise rapidement sur les comportements et la sécurité des systèmes complexes naturels et artificiels, avec une application aux environnements professionnels extrêmes médicaux et industriels. Cette expérience le mène vers les Autorités Européennes de l’Aviation Civile comme responsable Facteurs humains et Sécurité des vols. En parallèle, il dirige avec Claude Gilbert le Programme national de recherche sur les risques de défaillance et leur contrôle par les individus et les organisations (CNRS-1998-2001), participe aux commissions sur la loi sur les risques industriels suite à l’accident d’AZF (2002), puis à la création de l’ICSI et la FONCSI (dont il devient directeur bénévole en 2012). Professeur invité pour des cycles de conférence de nombreuses universités dont la très célèbre Harvard, il est à l’origine de 6 livres d’auteur, 10 livres en coéditeur, plus de 100 articles et chapitres de livre, dont plus de 40 sur les risques médicaux publiés dans des revues majeures.

1 Commentaire
    Michaël P 07/09/2016

    Bonjour,
    Je vous invite à découvrir e-fitback: il s'agit d'une solution digitale qui permet d'améliorer, sécuriser et optimiser la prise en charge du patient. www.e-fitback.com
    Cordialement

Publier un commentaire