Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Accréditation et certification des hôpitaux, systèmes normes ISO et indicateurs

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2012 - Stratégie en matière de sécurité des patients

20/08/2015

Accreditation Canada, Patient safety strategy : phase 3 achieving safe care 2012-2014

Résumé

Les progrès en matière de sécurité des patients ne se produisent pas rapidement, manquent souvent de pérennité et continuent d’être difficiles à mettre en œuvre à plus grande échelle
Sommaire de la phase 2 (2007 – 2010)
Les initiatives présentées à la phase 2 de la stratégie en matière de sécurité des patients mettaient l’accent sur l’aide apportée aux organismes pour renforcer la capacité et mettre au point les structures et les processus nécessaires pour répondre aux exigences visant des soins de santé plus sécuritaires. Parmi les réussites, le Programme d’agrément Qmentum a mis un accent accru sur la sécurité dans les normes, en élargissant les POR propres aux différents secteurs (Pratiques Organisationnelles Requises), en ajoutant des indicateurs portant spécifiquement sur la sécurité. Reconnaissant l’importance du transfert des connaissances dans la sécurité des patients, Agrément Canada a apporté des révisions substantielles au processus consistant à repérer et à promouvoir les pratiques exemplaires.
Phase 3 : atteindre la sécurité dans les soins (2012 – 2014) par une série de priorités

  • Examiner et mettre à jour les normes sur la gouvernance et la direction pour renforcer le rôle clé de cette dernière à tous les paliers des organismes dans la mise en place et le maintien d’une culture de sécurité.
  • Mettre à jour les normes d’agrément et le contenu du programme pour accroître l’accent mis sur l’évaluation des soins centrés sur le patient (p. ex., contexte culturel, besoins particuliers, langue) et faire participer le patient et la famille, à titre de membres de l’équipe soignante, à la planification et à la conception des services (p. ex., buts et objectifs communs et plan de soins fondé sur le partage de la prise de décisions).
  • Mettre à jour et élargir les exigences du programme d’agrément pour que les organismes adoptent une approche proactive et prédictive relativement au risque, à l’amélioration de la qualité et à l’apprentissage.
  • Examiner et améliorer le contenu du programme d’agrément et les activités de la visite d’accréditation pour renforcer l’évaluation du transfert de l’information sur les soins de santé et la communication de l’équipe interdisciplinaire, les outils, la coordination et la participation du patient.
  • Examiner et mettre à jour le contenu des normes à l’intention des services des urgences pour mettre davantage l’accent sur l’évaluation, les objectifs et les résultats.
  • Examiner et mettre à jour les normes sur la direction pour se pencher sur la planification du parcours des patients au sein de l’organisme.
  • Améliorer les ressources dont disposent les visiteurs durant les visites pour évaluer le parcours des patients et les données liées aux indicateurs
  • Mettre à jour le contenu des normes pour inclure la surveillance de la prévention des infections
  • Mettre au point des ressources à l’intention des visiteurs pour évaluer les données de surveillance de la prévention des infections durant les visites
  • Mettre au point un cycle de vie pour les POR dans le cadre duquel une transition transforme les POR en critères à priorité élevée dans les normes quand elles atteignent, avec le temps, un niveau prédéfini de conformité.
  • Équilibrer l’introduction de nouvelles POR et la transition des POR existantes dans les normes
  • Élargir la portée des nouvelles POR dans l’ensemble du continuum de soins.
  • Accroître les références à des outils, des ressources et des possibilités de formation internes
  • Améliorer le recueil et l’utilisation des données liées aux indicateurs en matière de sécurité des patients (p. ex., accent mis sur la façon dont les données sont analysées et sur la manière dont les équipes utilisent les données pour apprendre et apporter des améliorations).
  • Établir de nouveaux indicateurs dans l’ensemble du continuum de soins; p. ex., taux de réadmission.
  • Élargir et améliorer les ressources et les outils à l’intention des visiteurs pour évaluer les données sur la sécurité des patients et l’amélioration de la qualité et les résultats durant les visites
  • Continuer à collaborer avec l’ICSP et l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) pour simplifier l’évaluation et la reddition de comptes.
  • Collaborer avec les chercheurs, les organismes partenaires et les établissements d’enseignement pour produire de nouvelles connaissances et élaborer de nouvelles recherches sur la sécurité des patients qu’Agrément Canada pourra incorporer à son programme
  • Publier des rapports annuels qui permettent de repérer les problèmes émergents en matière de sécurité des patients à partir des résultats et des données d’agrément.
  • Publier des rapports semestriels sur les réussites en matière de sécurité des patients

Mon avis

Certainement un problème à terme si on ne sait pas faire mieux en évaluation. Un catalogue d’action qui s’apparente très fort aux actions conduites par la HAS dans la V2014.