Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Accréditation et recertification des médecins : détection des médecins à risque

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2016 - Publier les taux de complications des chirurgiens

25/02/2019

Harrison, E., Drake T., O’Neill S., Shaw C., Garden J., Wigmore S. Individual Surgeon Mortality Rates: Can Outliers Be Detected? A National Utility Analysis. BMJ Open 6, no. 10 (October 1, 2016): e012471.

Résumé

L’Angleterre a décidé en 2013 de publier publiquement et nominativement les noms des chirurgiens et leurs taux de complications pour les chirurgies lourdes.  Les réactions négatives du corps professionnel s’accumulent. Dans cet article, l’analyse porte sur la possibilité technique de détecter des chirurgiens ‘à risques’ digestifs, vasculaires, orthopédiques qui auraient 3 ou 5 fois plus de complications que leurs collègues.  L’analyse montre que ces chirurgiens ‘à risques’ sont en fait très difficiles à détecter compte tenu des variations individuelles du nombre d’interventions (par types) et des contraintes statistiques de volume nécessaire à atteindre des seuils de preuve. Les auteurs concluent qu’il est donc illusoire de chercher à les détecter.

Mon avis

Un article très bien documenté, en écho d’un article déjà publié dans le Lancet et analysé Walker K, Neuburger J, Groene O, et al. Public reporting of surgeon outcomes: low numbers of procedures lead to false complacency. Lancet 2013;382:1674–7.