Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Briefing, huddles et check-lists

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2012 - Etude sur l’implantation et l’utilisation de la check-list au bloc opératoire en en France

07/08/2015

Rapport HAS

Résumé

Une étude a été réalisée sur demande de la HAS par Le GCS EPSILIM (Groupement de coopération sanitaire expertise, performance et systèmes d'information en Limousin) qui a proposé que cette évaluation se fasse sur la Région Limousin/

Cette étude a comporté trois volets :

  • une enquête «établissement» auprès des établissements de la Région ayant une activité
  • chirurgicale (9 établissements de santé participants, 1 questionnaire par établissement à renseigner en équipe) ;
  • une enquête « professionnels » permettant le recueil d’un questionnaire individuel auprès d’un échantillon large et diversifié de professionnels (169 répondants) ;
  • une observation sur site des pratiques (30 interventions observées) et des entretiens semi-directifs avec des professionnels (54 professionnels du bloc opératoire) dans un petit nombre d’établissements.

La check-list, largement diffusée et reconnue par les professionnels...Dans les établissements où l’enquête a eu lieu, l’utilisation de la check-list est généralisée (78 % de « toujours » à la question « la check-list est-elle utilisée lors des interventions dans vos/votre bloc(s) ? »).

... mais pas toujours mise en œuvre de manière optimale La check-list est encore considérée par beaucoup comme un document administratif (supplémentaire) à remplir (54 % des professionnels interrogés sont « tout à fait d’accord » avec cette affirmation).

Les questions ont été formulées en équipe pour seulement 13 % des interventions observées, lors du temps de pause avant induction anesthésique ; et pour 33 % des interventions observées, lors des deux autres temps de pause.

La réponse de la HAS : « former, expliquer, accompagner et adapter la check-list pour mieux l'adopter »

La HAS est consciente de ces résultats encore insuffisants (comme toute les actions nécessitant une évolution culturelle assez profonde, la littérature internationale confirme que la mise en place totale et efficace d’un tel outil se compte plutôt en années qu’en mois). La HAS  a lancé une série d’actions de soutien, d’explication  et d’appropriation impliquant les collèges professionnels, les CME, et les organismes de l’accréditation des médecins. Des programmes de formation au travail collectif au bloc (MTT- Medical Team Training) seront également expérimentés prochainement sur des établissements volontaires.

Mon avis