Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Consultations par téléphone,distractions, interruptions, mail et nouveaux médias

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2018 - L'équipe d'anesthésie, source de la majorité des interruptions en salle d'opération

13/12/2018

Joseph A, Khoshkenar A, Taaffe KM, et al
Minor flow disruptions, traffic-related factors and their effect on major flow
disruptions in the operating room BMJ Qual Saf  Published
Online First: 29 August 2018. doi: 10.1136/bmjqs-2018-007957

Résumé

Les interruptions multiples, mêmes si elles sont courtes ou concernant un sujet mineur, perturbent l’activité du bloc opératoire et peuvent être source d’erreurs chirurgicales.

L’étude, basée sur l’observation directe de 28 actes chirurgicaux, tente de mieux caractériser ces interruptions, leurs fréquences, importance, origine (qui) et cause (pourquoi).

Les interruptions en lien avec les dysfonctionnements du matériel sont les plus perturbantes. L’IBO circulante est à l’origine d’un flux régulier d’interruptions mineures, qui là encore peuvent devenir plus importantes si un problème matériel apparaît. Mais la majorité (plus de 50%) des interruptions, mineures ou majeures, proviennent finalement de la zone anesthésique. La conception et l’organisation des blocs devrait mieux tenir compte de ces sources et zones d’interruptions pour trouver des solutions réduisant la nuisance

Mon avis

Mon avis : une publication relativement originale sur la source des problèmes mais peu solide méthodologiquement.