Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Coûts de la non qualité, effet du paiement à la performance

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2007 - Bien mesurer des indicateurs inutiles

13/08/2015

Heath I, Hippisley-Cox J, Smeeth L (2007) Mesuring performance and missing the point? BMJ 335 1075-1076

Résumé

Article qui fait le point sur les résultats obtenus par les cibles d’amélioration de la qualité et de la sécurité négociées contre des primes avec les médecins généralistes anglais
Bien détaillé, l’article explique que toutes les cibles ont été atteintes, mais que cela n’a que peu d’impact sur l’amélioration de la sécurité du patient au Royaume Uni, et c’est presque l’inverse qui se produit par le fait de mécanismes pervers
Les praticiens tombent de la routine de l’obtention des primes sur les parcours fléchés, et ne cherchent plus à innover  ou à adapter en fonction de leur patient. L’encouragement à traiter l’hypertension, prime à la clé, a par exemple conduit à sur traités les personnes âgés avec sans doute plus d’effets secondaires que ne pas traiter (malaises, chutes, fractures).
L’article discute le relatif échec de l’objectif de réduction des inégalités d’accès au soin par ce procédé, dans la mesure où les plus pauvres sont souvent ceux qui ont le plus de comorbidités les rendant inaptes à rentrer dans les parcours fléchés de santé (et pour le généraliste à recevoir la prime…)
Enfin, c’est la stratégie même de choix des objectifs primés qui est critiquée, car elle porte sur finalement peu de thèmes (pathologies) à forte visibilité sociale, et laisse encore dans l’ombre la très grande majorité de sujets qui sont l’objet d’erreurs médicales et de risques ajoutés.

Mon avis

A lire, vraiment intéressant… et sans doute prémonitoire si l’on n’y prend garde.