Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Coûts de la non qualité, effet du paiement à la performance

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2013 - Effet du P4P sur la prise en charge du diabète

13/08/2015

Evangelos K., Reeves R. , Valderas J., Campbell S. , Doran T.   Recorded Quality of Primary Care for Patients with Diabetes in England Before and After the Introduction of a Financial Incentive Scheme: a Longitudinal Observational Study . BMJ Quality & Safety 22, no 1 (janvier 1, 2013): 53 64.

Résumé

Un article sur les conséquences des incitations financières sur la qualité des soins : Au Royaume Uni, cette équipe étudie l’impact des incitations financières sur les soins des diabétiques.
Méthode : Etude AVANT/APRES l’introduction du paiement à la performance sur la prise en charge du diabète : 148 cabinets de médecine générale, données sur la période de 2001 à 2007, 653000 patients inclus, 23920 diabétiques. Evaluation sur dossiers patients du respect de 17 marqueurs de prise en charge du diabète regroupés dans un score agrégé par les généralistes anglais, score qui bénéficie d’une incitation financière.
Amélioration de l’indicateur composite de 13,6% la première année après introduction du P4P, puis ralentissement de l’amélioration (7,3% la seconde année, encore significative, puis  au delà de la seconde année un impact plus difficile à mesurer, plus sélectif à certains patients.
L’amélioration durant la première année porte surtout sur le recueil des indices recommandés et non la conduite des soins et les résultats. Les améliorations ultérieures étaient encore plus modestes.

Mon avis

Bon article, confirmant tout ce que l’on sait : accueil favorable des généralistes, efficacité très bonne la première année, puis déclinant doucement.