Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Coûts de la non qualité, effet du paiement à la performance

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2016 - Paiement à la performance : qu'est ce qui justifie les exclusions de patients au RU ?

17/10/2016

Kontopantelis E., Springate D., Ashcroft D., Valderas J., van der Veer
S., Reeves D., Guthrie B., Doran T.. Associations between Exemption and
Survival Outcomes in the UK’s Primary Care Pay-for-Performance Programme: A
Retrospective Cohort Study. BMJ Quality & Safety
25, no. 9 (September 1, 2016): 657–70.

Résumé

Etude rétrospective sur les exclusions autorisées du P4P Britannique (qui permettent de garder le bénéfice du paiement à la performance pour les médecins), les caractéristiques des patients exclus et la mortalité de ces patients.

644 médecins généralistes inclus, toutes les données du Clinical Practice Research datalink de juillet 2006 à 2011, 2,460 341 patients inclus étant venus au moins une fois voir un généraliste pendant cette période.

L’exclusion augmente avec l’âge, les facteurs de comorbidités. Les femmes sont légèrement plus exclues que les hommes pour des questions médicales (clause d’incompatibilité avec le critère P4P) et les hommes plus sujets à l’exclusion pour des conflits d’opinions avec le médecin (notamment non observants). Les patients co-morbides ont 4,28 fois plus de chance d’être exclus, ceux avec un conflit d’observance, refus d’examen complémentaire, ou autres ont 5, 17 fois plus de chances d’être exclus du modèle calculant le P4P. Tous ces patients exclus ont plus de chance de mourir dans l’année N+1.

Evidemment cette solution d’exclusion laissée à la main des docteurs, pensée à l’origine pour conserver au P4P une certaine attractivité et éviter des patients ‘qui plombent le calcul’, peut se retourner contre l’intérêt du système de QUALiTE si elle est excessive, car dans ce cas, trop de patients à risques pour lesquels le programme P4P est précisément conçu pourraient ne pas bénéficier du programme… Au départ le taux global d’exclusion était de 5,3%, et on voit justement de façon inquiétante que ce taux n’a cessé d’augmenter pour maximiser les revenus des médecins.

Cette étude sur les exclus est donc d’abord une étude motivée par une analyse et une contrainte plus forte dans le futur sur ces régimes d’exclusion.

Mon avis

Un très bon article très documenté et qui montre une des dérives majeures du P4P anglais.