Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Coûts de la non qualité, effet du paiement à la performance

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2019 - Une réflexion australienne sur la pertinence de mettre en place des malus financiers pour les hôpitaux présentant un sur-risque infectieux

10/10/2019

Magid B., Murphy C., Lankiewicz J., Lawandi N., Poulton A.Pricing for safety and quality in healthcare: A discussion paper, Infection, Disease & Health Volume 23, Issue 1, March 2018, Pages 49-53

Résumé

Comme dans beaucoup de pays, les coûts médicaux s’échappent en Australie, ce qui a conduit les autorités à considérer des malus pour limiter les abus et contraindre à plus de qualité les hôpitaux à sur-risques notamment infectieux. Des pénalités ont notamment été instaurées en 2018 pour la survenue de complications infectieuses évitables.

Cette logique s’inscrit dans le vaste mouvement de bascule entre une logique de prix fixe Vs un paiement à la qualité (value paiement) et au résultat (patient outcome).

Mais même si le principe fait sens, les preuves des résultats sont modestement au rendez-vous  dans les autres pays, particulièrement aux USA et au RU.

Pendant longtemps, et pour la raison de ce manque de preuve dans les autres pays, l‘Australie a hésité à s’engager.

Le pas est maintenant fait au niveau politique, mais sans plus de preuve d’efficacité. Les résultats seront évidemment très surveillés dans les années à venir et restent dans l’espoir d’être efficaces sur le moyen-long terme.

Mon avis

Mon avis : une position intéressante en matière de gouvernance