Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Coûts de la non qualité, effet du paiement à la performance

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2015 - indemnisation des plaintes médicales dans les hôpitaux publics danois

10/12/2015

No-fault Compensation for Treatment Injuries in Danish Public Hospitals 2006-2012 International Journal for Quality in Health Care In press

Résumé

Objectifs: Evaluation du taux d’incidence et du délai de traitement des évènements associés aux soins dans les hôpitaux publics Danois entre 2006 et 2012. L’étude propose en plus l’identification de prédicteurs de blessures graves associées aux soins
Méthode : Enquête nationale avec analyse des données de la base du Danish Patient Compensation Association qui traite toutes les plaintes du système de santé danois. Tous les dossiers de la base survenus entre 2006 et 2012 et clôturés ont été inclus. Les informations sur l’activité médicale proviennent des données statistiques publiques de santé danoises.
Principales variables mesurées : Taux d’incidence annuel par population et par hôpital des évènements associés aux soins objet d’un dossier clôturé dans la base de plainte. Utilisation d’un modèle multi-variable de régression pour évaluer les odd-ratio reliant chaque indicateur prédictif avec les blessures les plus graves notées dans les dossiers retenus.
Résultats : On a identifié 10959 dossiers terminés dans la période 2006-2012. Le coût total de compensation s’élève à 339 millions d’US dollars. Le taux d’incidence moyenne d’évènement associé aux soins est de 37,9 / 100000 habitants/an, et de 0,21 /1000 passages à l’hôpital/an. Ces taux n’ont pas varié dans le temps sur la période considérée. Les évènements graves comptent pour 11% et les évènements évitables pour 41%. Les prédicteurs d’événements graves sont associés à l’âge (0 ou supérieur à 40), au sexe male, et à l’importance des comorbidités.
Conclusion : Le taux d’incidence des évènements graves recensés dans la base apparaît stable. Une forte proportion de blessures est évitable ; à la fois des facteurs patients et des facteurs systémiques prédisent leur sévérité.

Mon avis

Mon avis : intéressant sans plus