Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Culture de sécurité en médecine

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2001 - Diagnosing vulnerable system syndrome: an essential prerequisite to effective risk management

17/08/2015

Reason JT, Carthey J, de Leval MR Diagnosing vulnerable system syndrome: an essential prerequisite to effective risk management Qual Health Care, 2001, 10 Suppl 2:ii21-5.

Résumé

Une boîte à outil pour identifier les comportements inadaptés d’une organisation médicale et sa culture de sécurité ; on retrouve l’influence de Ron Westrum et des théoriciens des HRO.
Décrit particulièrement deux attitudes faciles à repérer : les réponses aux questions de sécurité avec les modèles à boucle courte  et réactive (les plus nombreux). En boucle courte, on répond au symptôme, on punit, on prend vite une décision corrective. Inversement, dans les modèles en double boucle : on fixe le problème par une ‘protection immédiate’, mais on s’interdit de punir dans l’immédiat et on traite la recherche de cause en parallèle, avec des outils d’analyses approfondies. A terme on conduit des actions sur l’organisation du système (seconde posture évidemment plus performante dans une logique de sécurité).

Mon avis

Bon article, Reason n’est pas vraiment un théoricien des cultures de sécurit (c(est plutôt un théoricien de l’erreur), mais il a emprunté des idées à Westrum et aux HRO et les a aménagées dans son modèle de gestion des erreurs et de gestion des risques des organisations. IL a décliné une approche d’audit référencé sous le nom de CAIR–voir plus loin- sur la même idée [THEORIE].