Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Débats et chiffres sur l'amélioration globale de la sécurité

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2013 - Evaluer le nombre de décès par erreur médicale en Angleterre

17/08/2015

Hogan H., Healy F., Neale G., Thomson R., Vincent C., Black N., Preventable deaths due to problems in care in English acute hospitals: a retrospective case record review study, BMJ Qual Saf 2013;22:182 doi:10.1136/bmjqs-2012-00115

Résumé

Le nombre de décès par erreur médicales reste un sujet complexe et mal évalué, estimé en Angleterre entre 840 a 40,000 par an.  Mais ces études sont en fait doublement complexes, d’abord parce qu’elles sont issues d’inférences, et d’inférences sur des bases d’EIG qui ne prennent pas en compte l’impact réel de l’erreur sur l’espérance de vie.
L’étude considère 1000 dossiers de décès 2009 dans 10 hôpitaux anglais. Les reviewers ont évalué l’espérance de vie avant l’EIG, et le caractère évitable de l’événement compte tenu des comorbidités particulières des patients concernés.
Les résultats montrent que seulement 5% des décès avaient plus de 50% de chance d’être évitables (défaut de surveillance dans 31% des cas, erreurs de diagnostic dans 30% des cas, et gestion des médicaments / perfusions dans 21% des cas).  Une extrapolation directe conduirait à considérer 11 859 patients décédant d’EIG évitables dans tous les hôpitaux anglais par an. La plupart de ces décès concernent des patients âgés, comorbides, qui n’auraient survécus que moins d’un an même sans EiG.
L’incidence des facteurs de risque est donc très relative.

Mon avis

Superbe étude, qui modère les conclusions usuelles en matière de risque EIG. Le risque est réel, mais sa lecture brute ne prend pas assez en compte la fragilité des patients et l’impact réel des EIG sur le pronostic.