Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Débats et chiffres sur l'amélioration globale de la sécurité

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2013 - Evolution de la sécurité du patient

17/08/2015

Baines R., Langelaan M., Martine C de Bruijne M., Asscheman H., Spreeuwenberg P. ,  van de Steeg L., Siemerink K., van Rosse F., Broekens M., Wagner C., Changes in adverse event rates in hospitals over time: a longitudinal retrospective patient record review study , BMJ Qual Saf. 2013;22:290-298.

Résumé

Analyse longitudinale et rétrospective des dossiers patients pour évaluer les changements survenus en matière de type d’EIG dans le temps.
Inclusion d’un échantillon de 21 hôpitaux hollandais en 2004 avec 400 dossiers d’admissions sélectionnés pour chaque hôpital, 20 hôpitaux en 2008 avec 200 dossiers d’admission sélectionnés pour chaque hôpital,
Au total, 11 883 dossiers de patient inclus (7.887 in 2004, 3.996 in 2008). Le taux de patients ayant subi un EIG a augmenté de 4,1% à 6,2% entre 2004 et 2008  mais avec un taux d’EIG évitable finalement assez stable de 1.8% en 2004 à 1.6% en 2008.
Le risque d’EIG est très nettement supérieur et s’est très nettement dégradé en chirurgie, (OR 1.54 (95% CI 1.10 to 2.16) en 2004 et 3.32 (95% CI 2.17 to 5.07)) en 2008. Plus de 50% du total des EIG é d’ailleurs été retrouvé en chirurgie.
Enfin, si le risque d’avoir un EIG a tendance à eu augmenter entre 2004 et 2008, les différences entre les hôpitaux ont eu plutôt tendance à se gommer.

Mon avis

Une confirmation que la situation ne s’améliore guère mais avec de plus en plus le sentiment que le problème des EIG n’est pas lié à l’erreur mais à l’indication.