Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Débats et chiffres sur l'amélioration globale de la sécurité

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2008 - La mortalité évitable comme outil de mesure de la santé des nations

17/08/2015

Notte E., McKee M. Measuring the health of nations: updating an earlier analysis, Health affairs, 2008, 27, 1: 62-71

Résumé

Les auteurs comparent les résultats de mortalité évitable dans 19 pays dans la période 1997-98 puis 2002-03. La mortalité évitable est mesurée sur 7 catégories de pathologies pour des patients dont l’âge est situé entre 16 et 75 ans (mais avec quelques nuances selon les pathologies): infections bactériennes, cancers traitables, diabètes,  maladies cardio-vasculaires, maladies circulatoires cérébrales, et complications évitables de la chirurgie. L’infarctus du myocarde est codé à part, pour tenir compte de facteurs génétiques et géographiques de sensibilité. Les données proviennent de l’OMS en utilisant la CIM.
Résultats : la France arrive largement en tête des classements de 97 et de 2002. On voit que la mortalité évitable s’est améliorée pour tous les pays sauf les USA, et s’est d’autant plus améliorée que les pays avaient de mauvais scores en 1997_98.

mortalité

Mon avis

Un bon travail qui montre une amélioration objective de la santé et indirectement un effet des politiques de qualité et sécurité des soins. La méthode reste parfois floue dans ses calculs mais est reconnue valide par les autorités. Le lien entre mortalité évitable et sécurité du patient reste complexe à établir ; l’article ne parle pas vraiment d’un effet particulier des interventions de sécurité des soins.