Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Défaut d'antibioprophylaxie en chirurgie

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2009 - L’antibioprophylaxie est souvent mal faite

12/08/2015

Cartmill C., Lingard L. Regehr G., Espin, S., Bohnen J., Baker R., Rostein L. Timing of surgical antibiotic prophylaxis administration: Complexities of analysis, BMC 2009

Résumé

Les auteurs ont noté les traces écrites dans les dossiers relatives à plus de 1000 protocoles d’antibioprophylaxie réalisés au bloc dans deux séries séparés, en considérant particulièrement le moment où a été fait l’injection (dans les temps, hors des temps, ou sans aucune mention du temps, et même du produit). Les résultats sont  édifiants : plus de 20% des dossiers sont simplement non documentés (aucune trace de l’antibioprophylaxie),  et dans 30 % des cas, les dossiers montrent une prophylaxie faite sévèrement à contre temps, trop tôt ou trop tard, au point de mettre totalement en cause l’efficacité thérapeutique du geste. Ces résultats recoupent des séries déjà connues dans la littérature. Les auteurs proposent une façon particulière d’analyser ces dossiers incomplets ou incorrects à partir d’autres traces du dossier médical et du devenir des patients de sorte à mieux capturer les causes et les conséquences de ces échecs.

Mon avis

Des chiffres intéressants, mais une méthodologie discutable.