Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Déviances, violations, non suivi des protocoles

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2010 - Comment conserver la compliance sur le long terme

13/08/2015

Knops A., Storm-Versloot M. Mank A., Ubbin D., Vermeulen H., Bossuyt P., Goossens A. Factors influencing long-term adherence to two previously implemented hospital guidelines, International Journal for Quality in Health Care 2010; Volume 22, Number 5: pp. 421–429

Résumé

Obtenir le suivi des recommandations sur le court terme dans les hôpitaux est déjà difficile, mais la garder sur le long terme est un véritable défi. L’étude se déroule dans d’une part dans un service d’oncologie, où à cause de l’effet d’hyperhydratation lié aux perfusions, il faut suivre avec attention l’équilibre hydrique des patients, et d’autre part en post op chirurgical avec le suivi de la température corporelle matin et soir pour dépistage précoce des infections. Dans les deux cas, la compliance concerne n d’abord le personnel infirmier.

Les deux recommandations ont été installées en 2000. Le contrôle sur le long terme intervient en 2007 sur une période de 5 mois  où tous les patients sont inclus pour le bilan hydrique, et sur une période de 3 mois pour la température en post op.

Les résultats cumulent les données objectives avec des focus groups recherchant les causes éventuelles de non compliance. Résultats : bilan réalisé dans 100% des cas, température dans 50% des cas. Les médecins ont peu participés à maintenir l’effort, et étaient même plutôt avec des interprétations à contre sens sur ce qui devait être fait. Une analyse chirurgie par chirurgie est assez intéressante en fin d’article.

Mon avis

Rédaction confuse, quelques sections un peu plus intéressantes mais intérêt global limité.