Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Déviances, violations, non suivi des protocoles

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2006 - Trois théories testées pour expliquer les déviances

23/10/2015

Espin S., Lingard L., Baker J. Regehr G. Persistence of unsafe practice in everyday work: an exploration of organizational and psychological factors constraining safety in the operating roomQual Saf Health Care 2006;15:165–170.

Résumé

Les auteurs utilisent des vignettes (mini scénarios de problèmes organisationnels de déviances routinières des pratiques persistantes et connues dans le soin) proposées à 28 médecins en leur demandant quelles décisions ils prendraient pour corriger le problème. Les auteurs utilisent les résultats pour comparer le pouvoir explicatif de trois théories sur la déviance : la théorie du syndrome de vulnérabilité de Reason (on punit d’abord, on voit après), la théorie d’Edmonson sur les corrections de premier et second ordre (on réagit vite sans vision des conséquences globales Vs on ne réagit pas mais on essaie de comprendre pour traiter les causes)  et la théorie de la migration d’Amalberti/Rasmussen. Les trois théories s’avèrent en ligne avec les résultats, relativement convergentes pour expliquer la raison de la déviance routinière (acceptation et bénéfice pour tous, traitements de surface de premier ordre par le système sans jamais de traitement sur le fond . Le modèle de Rasmussen/amalberti est celui apportant le plus de solutions.

Mon avis

Un bon article qui compare sur des cas cliniques plusieurs théories expliquant la déviance et vérifie particulièrement la théorie de migration d’Amalberti/Rasmussen.