Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Dossier médical informatisé, informatisation médicale

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2012 - Lien entre passage au dossier informatique et plaintes patients

13/08/2015

Quinn, M., Kats A., Kleinman K., Bates D., Simon S., The Relationship Between Electronic Health Records and Malpractice Claims ARCH INTERN MED/VOL 172 (NO. 15), AUG 13/27, 2012, 1187-88

Résumé

Les autorités et toute la communauté médicale considèrent l’informatisation des établissements et des cabinets médicaux comme un objectif prioritaire : dossiers patients informatisés, liens automatiques avec les examens complémentaires numérisés, circuit du médicament et prescription, programmation au bloc, etc. Les avantages attendus sont énormes : partage, gains de temps, de communication, efficacité, réduction des erreurs liés aux documents papiers, etc. Cette informatisation  devrait aussi, en toute logique, réduire les plaintes des patients et améliorer les défenses des médecins.

L’étude se propose de vérifier ce point. Elle porte sur  l’étude de toutes les plaintes (et déclaration de principe) déposées chez un assureur majeur du Massachussets, en tenant compte de l’équipement informatique des médecins impliqués dans les plaintes. AU total, après correction de représentativité,  un zoom sur une cohorte de 189 médecins du Massachussetts représentatifs a été plus particulièrement étudié par le même questionnaire en 2005  avant équipement informatique puis à nouveau en 2007 après équipement informatique du dossier patient informatisé. Ces 189 médecins ont été l’objet de 27 plaintes dans cette période (14,3%). Par ailleurs 275 médecins toutes spécialités confondues ont répondu soit en 2005 soit en 2007 au même questionnaire et ont été l’objet au total de 51 plaintes ayant donné des suites juridiques. 49 de ces plaintes sont survenues avant l’adoption dans les cabinets médicaux/ établissements d’un équipement informatique (dossier patient numérique), et seulement 2 après adoption de cet équipement.

L’effet dossier patient informatisé est donc bien très corrélé à la réduction des plaintes patients / et des poursuites juridiques (plaintes sans suites) (ordre de grandeur 6 fois moins de plaintes ayant des suites).

Mon avis

Intéressant, même si la méthodologie apparaît tout de même fragile, et discutable (constitution des échantillons avant et après, sélection des médecins, type détaillé de plainte).