Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Evolution requise des systèmes de santé, Hôpitaux et soins primaires, crises associées

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2019 - La réaction du Japon face à l’augmentation vertigineuse des démences liées au vieillissement rapide de la population

17/06/2019

Shimpei Hanaoka, Kunichika Matsumoto, Takefumi Kitazawa, Shigeru Fujita, Kanako Seto, Tomonori Hasegawa, Comprehensive cost of illness of dementia in Japan: a time trend analysis based on Japanese official statistics, International Journal for Quality in Health Care, Volume 31, Issue 3, April 2019, Pages 231–237, https://doi.org/10.1093/intqhc/mzy176

Résumé

Étude épidémiologique nationale Japonaise sur la rapide évolution du nombre de démence au Japon (2002-2014) en lien avec le vieillissement massif de la population.

Le nombre de patients atteints de démence a été multiplié par 2,5 sur l’Archipel entre 2002 (0,42 million) et 2014 (1,05 million). Sur cette même période, le nombre de ces patients déments vivant à domicile et dans les communautés a été multiplié par 3,22 et ceux institutionnalisés en maison de retraite par 1,42.

Le coût national de cette prise en charge a été multiplié par 2,3 fois, atteignant 550 millions de $. Cette terrible évolution, qui s’accélère encore plus fortement depuis ces relevés, a conduit à s’appuyer de plus en plus sur des aidants informels, ce d’autant plus que les généralistes commencent sérieusement à manquer (37,6% ont plus de 70 ans).

Le Japon veut intensifier la désinstitutionnalisation de ces patients déments en favorisant une politique basée sur une adaptation des domiciles et des aides, en utilisant la part de la population vieillissante, avec un nouvel adage : ‘les séniors soignent leurs séniors’, et un diagnostic plus précoce de la pathologie. Avec ces orientations, le Japon espère une réduction du coût par patient de 0,8 à 0,9 fois par rapport au coût actuel tout en préservant l’essentiel de la Qualité et de la Sécurité des soins, deux dimensions jugées impératives.

Mon avis

Mon avis : un vrai sujet et le Japon nous montre la voie : entre 10 et 14% de la population des pays occidentaux devrait hélas présenter des troubles cognitifs à l'horizon 2020, pas nécessairement une démence totale, mais déjà des handicaps sociaux.