Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Evolution requise des systèmes de santé, Hôpitaux et soins primaires, crises associées

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2016 - Le défi de la réforme hospitalière publique en Europe

16/07/2018

Jeurissen, P., et al. Uncomfortable realities: the challenge of creating real change in Europe's consolidating hospital sector 2016, BMC Health Serv Res 16 Suppl 2: 168.

Résumé

Revue de question qui examine les difficultés du secteur hospitalier européen confronté:

- à des pertes de recettes avec une partie des soins de plus en plus extra-hospitalière

- un mode de financement encore trop souvent global et inadapté aux coûts glissant des technologies

- et pire, à une évolution de fond du système hospitalier avec une réduction drastique des durées de séjours, redessinant complètement l’économie du système inscrite dans un climat général d’austérité budgétaire.

Un tel management exige un esprit ‘entrepreunarial’ pour gérer l'impact des politiques de rationalisation étendues comme la réforme du paiement (hospitalier), les liens avec le secteur extra-hospitalier (faut-il séparer ce secteur, ou en faire une continuité de gouvernance avec le secteur hospitalier), et enfin un choix ou pas d’une privatisation croissante. 

Il faut noter que les données de la littérature sont plutôt critiques sur le bénéfice à attendre à court terme d’une rationalisation financière et structurelle très forte du secteur hospitalier public, avec modification du schéma de paiement et privatisation extensive.

Le système se recompose en effet rapidement dans ces cas avec des défauts qui se déplacent vers des situations de monopoles locaux et de préservation de bénéfices plutôt qu’une qualité augmentée. Les changements seront longs à obtenir.

L’enjeu central de la réforme reste de savoir comment les décideurs peuvent générer un effet de levier suffisant pour introduire de tels changements sans détruire la capacité hospitalière nécessaire et la capacité à produire des soins de santé de qualité.

Mon avis

Mon  avis : une vision sombre mais réaliste