Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Evolution requise des systèmes de santé, Hôpitaux et soins primaires, crises associées

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2019 - Remplaçants infirmiers, une cause aggravante de réduction de la qualité des soins et des interactions avec les patients

17/06/2019

Bridges J, Griffiths P, Oliver E, et al Hospital nurse staffing and staff–patient interactions: an observational study BMJ Qual Saf  Published Online First: 27 March 2019. doi: 10.1136/bmjqs-2018-008948

Résumé

On sait depuis longtemps que le manque d’infirmier(s) pénalise la qualité et la sécurité des soins dans les Hôpitaux (lire le dossier complet publié récemment sur le site https://www.prevention-medicale.org/Actualites-et-revues-de-presse/Toutes-les-actualites/sous-effectifs-infirmiers-securite).

Les auteurs de cet article considèrent un autre effet délétère associé, moins étudié, en analysant les effets de détérioration de la relation patient associés à l’emploi intensif, particulièrement dans les hôpitaux anglais, de personnels remplaçants moins qualifiés qui masquent en partie les sous-effectifs.

Méthode : 6 services anglais inclus dans l’étude, 238 heures de soins observées, évaluation de la relation au patient par la mesure du nombre et de la qualité des interactions patients-soignants, en fonction des ratios de présence et des types d’employés (titulaires ou remplaçants).

Résultats : 10% des 3076 interactions patients-soignants observées sur la période ont été notées négatives sur le fond et la forme. Le risque d’interaction négative s’accroit avec le ratio du nombre de patient par infirmier présent (p=0.035, OR 2.82 for ≥8 patients/Infirmier par rapport à un ratio inférieur à 6). La qualité d’interaction se réduit de façon non significative avec les personnels remplaçants (p=0.056) quand les effectifs sont maintenus (avec les remplaçants) mais s’abaisse par contre significativement avec les remplaçants quand les effectifs totaux du service ne sont pas maintenus.

Mon avis

Mon avis : intéressant mais plutôt anecdotique dans l'ampleur de la crise présente.