Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Excuse au patient (après erreur)

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2013 - Améliorer la sécurité des patients par une politique de la transparence

20/08/2015

Kachalia, Allen.  Improving Patient Safety through Transparency New England Journal of Medicine 369, no 18 (2013): 1677 1679.

Résumé

Dans cet édito, un médecin de Boston réfléchit sur la politique de transparence, ses succès et ses difficultés. L’auteur constate une augmentation des dossiers objets d’une explication et annonce au patient. Ces attitudes ont toutes les vertus puisque deux programmes témoins montrent une diminution de 60% des plaintes et du coût de compensation. Les pratiques n’évoluent pourtant pas vite ; les institutions et les médecins défendent le préjudice d’image associé à l’annonce ; toutes les politiques de blame-free, aussi bonnes soient elles,  ne changent pas cette peur de la dégradation de l’image et les craintes associées.  Même les solutions rapides à l’amiable souvent recommandées comme issue de l’annonce déplaisent à beaucoup de médecins (pas convaincus de leur erreur, et dont le dossier va quand même être très visible et public devant les instances de l’hôpital). L’auteur souligne que pour maintenir une transparence et une responsabilité en même temps, il serait nécessaire de bien séparer les erreurs systémiques des erreurs individuelles, et au sein de ces dernières celles qui relève de l’aléa et celles qui sont dues à une conduite défectueuse d’un médecin. Seules celles-ci devraient avoir des conséquences pour le médecin.

Mon avis

Intéressant à lire.