Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Excuse au patient (après erreur)

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2016 - Pourquoi la transparence après erreur est si difficile ?

27/09/2016

Elwy R., Itani K., Bokhour B., Mueller N., Glickman M., Zhao S., Rosen A. et al  Surgeons’ disclosures of clinical adverse events . JAMA Surgery, 20 juillet 2016.

Résumé

Etude par questionnaire conduite entre janvier 2011 et Décembre 2013 auprès de 67 des 75 chirurgiens de 3 hôpitaux des Veterans (12 spécialités représentées) sur leur capacité à annoncer un EIG au patient. 35 des 67 chirurgiens ont rempli une évaluation de « comment ils ont annoncé un EIG dans cette période ».

La plupart utilisent 5 des 8 items recommandés : explication du « pourquoi l’événement indésirable est survenu » (92% des réponses) ; expression de regret pour ce qui est arrivé (87%) ; expression d’une préoccupation au sujet de l’état du patient (97%) ; reconnaissance de l’EI dans les 24 h (97%) ; discussion au sujet des mesures prises pour traiter tout problème ultérieur (98%).  Un plus petit nombre de chirurgiens ont présenté des excuses au patient (55%) ; discuté si l’EI était évitable (55%) et comment éviter de nouvelles survenues (32%).  Les chirurgiens qui étaient moins enclins de discuter l’évitabilité des EI ou qui ressentaient des expériences de communication difficiles étaient plus affectés négativement par la reconnaissance de l’EIG.

Mon avis

Très bon article sur un test simple à faire et intéressant dans ses résultats.