Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Financement de la santé, Politiques d'amélioration de la Qualité-Sécurité, idées et directions générales

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer la page

2010 - Baromètre CSA Cercle Santé

19/08/2015

2010-CSA-Baromètre CSA Cercle Santé -Europ-assistance 2010

Résumé

La conférence CHAM organisée par le Professeur Guy Vallancien  chaque année donne l’occasion de la publication d’un baromètre d’opinion réalisé par le CSA sur un panel de 3600 citoyens, 400 par pays, et cette année pour la première fois l’introduction des USA (avec un panel de 800). Deux résultats sont à souligner : la France recule dans le classement comparé de satisfaction de ses usagers du système médical ;  le système de santé est jugé très moyen,  avec des scores de satisfaction inférieurs à ceux obtenus en Autriche,  Royaume Uni et Suède.
Par contre, les citoyens français restent très décalés dans les menaces qu’ils voient peser sur leur système de santé : ils restent moins inquiets de système de santé même s’ils craignent une part de financement personnel en augmentation ; ils sont radicalement moins inquiets du risque d’erreurs et d’infections ; il n’y a guère que l’Autriche où les opinions sont encore plus décalées qu’en France. Tous les autres pays sont nettement plus pessimistes.
Certaines questions sont pourtant en contradiction avec cette posture générale. La France est la nation où l’augmentation des citoyens disant avoir renoncé à des soins cette année est la plus forte (+12%), au même rang que les citoyens Polonais, et loin devant toutes les autres nations.
Mais la France est aussi le pays où les citoyens sont le moins prêt à aller chercher une prestation médicale dans une autre nation, et les plus suspicieux sur la qualité des soins dans les pays avoisinants où ils partent en vacances.
Dans les autres pays, on est surpris de la très bonne satisfaction des citoyens anglais, en encore plus des citoyens américains sur leur système, malgré un pessimisme réel dans ces pays sur le futur. Les Américains sont de loin ceux qui sont les plus satisfaits du niveau de compétence de leurs docteurs, … alors que les Français sur ce point particulier de la compétence sont bien plus réservés (la France est 5° sur 8)
Au bilan,  les opinions changent très lentement. On commence à voir l’effet de la crise, mais les grands traits de l’opinion sont conservés. Les Français continuent à apprécier leur système de santé,  même s’ils ont un jugement plus acerbe sur les compétences individuelles ; ils croient toujours moins que les citoyens des autres pays  à un péril immédiat menaçant leur système de santé.
IL faut évidemment relativiser ce que disent des opinions car elles sont toujours relatives à une situation passée et à une comparaison : un très bon système qui se dégrade peut entraîner une crispation très vive, et inversement un très mauvais système qui s’améliore peut entraîner une grande satisfaction. 

Mon avis

Toujours aussi intéressant. La France recule lentement dans le classement des pays satisfaits, mais les français restent toujours significativement peu critiques vis-à-vis du  risque d’erreurs médicales dans les soins reçus.