Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Financement de la santé, Politiques d'amélioration de la Qualité-Sécurité, idées et directions générales

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2009 - Compter différemment les EIG

19/08/2015

Amalberti, R., Benhamou, D., Auroy, Y. Degos, L. Adverse events in medicine: Easy to count, complicated to understand, complex to prevent, J. Biomedical informatics, 2009 Jul 15 [Epub ahead of print] PMID:19615466

Résumé

L’article  propose une réflexion sur la façon dont on analyse les EIG actuellement, avec de nombreux biais conceptuels dans le modèle de risque qui soutient ces analyses. (i) biais d’interprétation de ce qu’est un presque évènement par rapport à un vrai évènement indésirable (le plus simple à corriger), (ii) biais de sélection avec un regard centré sur les EIG hospitaliers médiatiques, alors que le risque est porté statistiquement par tous les autres événements dans une logique cumulative avant la ‘dernier fait causal’ (biais déjà plus difficile à corriger), et enfin (iii) biais d’analyse de la période causale considérée : les  analyses et RMMs sont le plus souvent centrées sur une période péri-EIG alors que les actions les plus efficaces en matière de sécurité supposent de regarder les conditions antérieures et postérieures à une certaine distance (qualité de recrutement des patients dans l’établissement et couplage au réseau médical de soins primaires,capacité post opératoire de récupération et d’atténuation des complications) (ce dernier biais est particulièrement complexe à corriger car il mobilise une vision systémique).

Mon avis

Un excellent article sur la nécessité de changer notre vision sur l’analyse des EIG dans le droit fil du papier Degos et al du BMJ.