Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Financement de la santé, Politiques d'amélioration de la Qualité-Sécurité, idées et directions générales

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2012 - Diminution des septicémies sur cathéters : pas de lien certain à la check list

19/08/2015

Bion, Julian, Annette Richardson, Peter Hibbert, Jeanette Beer, Tracy Abrusci, Martin McCutcheon, Jane Cassidy, et al.  ‘Matching Michigan’: a 2-year Stepped Interventional Programme to Minimise Central Venous Catheter-blood Stream Infections in Intensive Care Units in England . BMJ Quality & Safety 22, no 2, janvier 2, 2013: 110 123.

Résumé

Une étude anglaise sur la diminution des septicémies sur cathéters centraux… L’étude a été réalisée dans 223 USI anglaises (196 adultes et 19 pédiatriques) sur une période de 2 ans en appliquant les actions déjà expérimentées dans le Michigan par Peter Pronovost. En 20 mois, l’étude a relevé 1092 infections sur cathéters centraux (dont 80%, 884 considérées comme nosocomiales) sur un total de 438,887 patients ayant eu une pose de voie veineuse centrale (404,252 adultes, 34,635 enfants). Le taux d’infections sur cathéter a décru de 3,7%  à 1,48% chez les adultes et de 5,65% à 2,89% chez les enfants. La diminution sensible des septicémies n’apparaît pourtant pas directement liée aux actions entreprises avec le protocole Michigan car elle ne fait que suivre une tendance générale à la diminution des infections non nosocomiales sur la même période dans tous les hôpitaux avec ou sans protocole, avec notamment une réduction significative du taux des infections à l’entrée dans les services. Bref, un effet bien difficile à attribuer dans ce domaine complexe où plusieurs évolutions allant dans le même sens peuvent expliquer le résultat obtenu.

Mon avis

Un très bon travail qui prouve que c’est plus compliqué que prévu.