Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Financement de la santé, Politiques d'amélioration de la Qualité-Sécurité, idées et directions générales

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer la page

2008 - Point de l’inspection US sur les EIG

19/08/2015

Levinson D. Adverse events in Hospitals : overview of key issues, Office of Inspector General, Department Healh and Human Services, december 2008, Report 0EI-06-07-00470

Résumé

Un rapport demandé à l’inspection US (équivalent IGAS) sur les never events, leurs coûts, et la possibilité d’une non prise en charge par Medicare & Medicaid (qui sera effective l’année d’après).
Le travail identifie un taux d’EIG représentant 3 à 20% des admissions, avec des problèmes d’identifications (base instable sur le territoire) et avec une vulnérabilité plus importante des sujets âgés. La non prise en charge par la solidarité nationale les frais occasionnés par les never events gagne du terrain, et doit motiver les acteurs à mieux travailler, les assureurs privés prenant le même chemin. Evidemment, le masquage de ces never events continue à être un problème, de même que l’information des patients et l’excuse (qui peut désamorcer les conflits). La découverte tardive et d’opportunité par les patients de ces faits amène le plus souvent à un procès perdu. Les stratégies pour réduire les never events sont largement disponibles mais pas forcément appliquées.

Mon avis

Un rapport un peu (trop) à la solde du soutien à une décision publique (non paiement), et qui fait pas beaucoup dans la finesse des analyses du pourquoi. Le  droit de réponse de l’AHRQ figurant à la fin du rapport est tout en nuance, tout en restant dans la ligne de l’état. Ceci dit, on n’imagine pas un hôpital coder et déclarer facilement et volontairement un never events s’il en devient par cette déclaration en charge d’assurer toutes les conséquences financières.