Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Financement de la santé, Politiques d'amélioration de la Qualité-Sécurité, idées et directions générales

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer la page

2015 - Prévention des chutes dans les hôpitaux aigus : un audit multi-sites avec intervention sur l’amélioration des pratiques

10/12/2015

Prevention of falls in acute hospital settings: a multi-site audit and best practice implementation project, International Journal for Quality in Health Care, in press

Résumé

Objectif : évaluer la prévention des chutes dans les hôpitaux Australiens et favoriser les meilleures interventions de bonnes pratiques.
Méthode : audit multi-sites utilisant 8 critères basés sur les preuves. Les barrières de non observance sont identifiées. Deux audits complémentaires permettent d’évaluer la maintenance dans le temps du changement des pratiques.
Sites concernés : Neuf hôpitaux Australiens d’aigus, privés et publics. Un service médical et un service chirurgical engagé par hôpital.
Participants : un médecin responsable, spécifiquement formé, conduit les audits et accompagne les plans d’action dans chaque hôpital.
Type d’intervention : intervention multi-facettes sur la prévention des chutes, conçue pour vaincre les barrières de non observance aux recommandations spécifiques à chaque site.
Principales variables mesurées: le pourcentage d’observance des recommandations de prévention des chutes selon les critères de l’audit, et l’amélioration de cette observance avec l’intervention. Le taux de chutes est également observé.
Résultats : La moyenne d’observance initiale des recommandations tous hôpitaux confondus était de 50,4% (30,8 à 76,6% selon les établissements). Au premier audit suivant l’intervention, l’observance est montée à 74,5% (59,4 à 87,4%) et elle est restée en plateau au second audit (74,1%, 48,6 à 84,4%). Il n’y a pas de différences statistiques significatives entre résultats des services médicaux et chirurgicaux, ni entre public et privé. Malgré l’augmentation importante de l’observance aux recommandations, le taux de chute est resté constant. L’accent mis sur la formation des personnels a peut-être facilité les déclarations de chutes, ce qui pourrait expliquer qu’on ne perçoive pas d’effet sur le taux de chutes.
Conclusions : Les audits cliniques et les retours d’expérience associés constituent une stratégie efficace d’amélioration de la qualité de la prévention des chutes dans les hôpitaux aigus.

Mon avis