Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des EIG en obstétrique - Accouchement à domicile, en maison de naissance et en maternité

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2013 - Etude nationale anglaise sur les risques comparés de l'accouchement à domicile

24/02/2016

Brocklehurst, P and the Birthplace in England Collaborative Group Perinatal and maternal outcomes by planned place of birth for healthy women with low risk pregnancies: the Birthplace in England national prospective cohort study, BMJ 2011; 343:d7400 

Résumé

Etude prospective, inclusion de 203 institutions ou lieux d’accouchements, 64538 femmes à terme (>37SA) ayant prévu d’accoucher entre avril 2008 et avril 2010, avec toutes un bas niveau de risque (les césariennes programmées exclues de l’échantillon). Les intentions d’accouchements se répartissaient entre 17,000 à la maison, 10,000 dans des équivalents de maison de naissance (classique et physiologique), et 30,000 en maternité hospitalière (dont 20,000 à bas risque).

Les femmes qui avaient choisi d’accoucher à domicile étaient plutôt plus âgées, moins souvent primipares. Curieusement, alors qu’elles étaient toutes à bas risques, on notait que 20% des femmes en maternité avaient une condition mentionnée de risque de complication à surveiller, alors qu’elles n’étaient que 7% ayant la même mention hors de l’hôpital. Ce résultat était inattendu, pouvant peut être signifier que le profil à bas risque n’est pas vraiment tout à fait le même selon les lieux, ou que la surmédicalisation est significative à l’hôpital.
Variables mesurées : décès intra utérin, morbi-mortalité après la naissance, encéphalopathies, blessures à l’accouchement.
Au total la série comporte 250 évènements indésirables, représentant une incidence de 4,3 /1000, avec 13% de décès intra utérin, 46% d’encéphalopathies.

Il n’y a pas de différence sur ces risques selon les lieux d’accouchements. Les accouchements à domicile pour les multipares sont légèrement plus risqués, mais il n’y a pas de différence dans les accouchements ‘institutionnels’, en maternité ou dans l’équivalent de maison de santé.
Dans tous les cas le risque est très faible.

Mon avis

Mon avis : excellent rapport très détaillé sur un pays proche de nous.