Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des EIG en obstétrique - Accouchement à domicile, en maison de naissance et en maternité

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2015 - Risques associés à des naissances hors de l'hôpital

24/02/2016

Snowden, J., Tilden E., Snyder J., Quigley B., Caughey A., Cheng Y. Planned Out-of-Hospital Birth and Birth Outcomes N Engl J Med 2015;373:2642-53.

Résumé

Etude rétrospective sur 80,000 naissances survenues en Oregon en 2012 et 2013. Étaient exclues toutes les grossesses à risques (jumeaux, présentation par le siège, malformations congénitales, diabète ou hypertension chez la mère, etc.). Les informations figurant sur le certificat de naissance ont permis de composer deux groupes :

• Un premier groupe avec les femmes prévoyant de donner le jour hors hôpital (à domicile ou en centres de naissance), y compris celles ayant dû, en cours de travail, être transféré dans un service hospitalier.
• Un second groupe avec les femmes comptant sur un accouchement à l'hôpital, même si celui-ci a été finalement trop rapide pour que la mère puisse rejoindre à temps la structure choisie.
Résultats : la mortalité périnatale (dans les 28 jours suivant la naissance) y est de 3,9 pour 1 000 naissances prévues hors hôpital, contre seulement 1,8 pour 1 000 naissances prévues à l'hôpital (OR 1,52, 0,51 à 2,54 sur données ajustées). Les risques d'épilepsie ou d'admission dans une unité de soins intensifs pour le bébé, ou d'hémorragie du post-partum pour la mère, sont également plus importants dans le groupe « hors hôpital ».
Conclusion des auteurs : le risque absolu reste très faible dans les deux cas, mais la mortalité périnatale est plus grande quand la naissance est planifiée hors de l'hôpital.
Les auteurs reconnaissent que le système Européen, notamment des Hollandais (où l’accouchement à domicile des grossesses à bas risques est usuel) s’appuie sur de meilleurs protocoles de transfert que le système Américain, avec une meilleure standardisation y compris dans la formation des sages femmes.

Mon avis

Mon avis : un article qui s'écarte de ceux déjà publiés. Très bon journal qui le crédibilise. Le risque parait plus important mais il faut bien noter qu'il s'agit surtout d'accouchements à domicile. Les auteurs mentionnent explicitement l'importance de l'organisation du dispositif national.