Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des EIG et risques en médecine générale

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2018 - L'isolement comme moteur du burn-out des généralistes

13/12/2018

Primary Care Tasks Associated with Provider Burnout: Findings from a Veterans Health Administration Survey Journal of General Internal Medicine January 2018, Volume 33, Issue 1, pp 50–56

Résumé

La coordination et le partage des tâches peut réduire de façon forte le burnout des professionnels en soins primaires. Le modèle des maisons de santé est un bon exemple de ce type d’organisation.

L’étude porte sur le réseau de soins primaires des Veterans aux USA, avec 327 professionnels impliqués dans 23 structures collectives de soins primaires et mesure le lien entre la présence effective de 14 tâches récurrentes qui peuvent être réalisées seuls ou en coordination et coopération et le lien au risque de burnout. Les résultats montrent notamment que tout le temps de conseil aux patients, et d’éducation thérapeutique, quand ces actions sont réalisées sans coordination interne dans l’équipe et un partage entre professionnel, devient un facteur significativement associé au burn-out.

Mon avis

Mon avis : un sujet important et bien applicable au cas français