Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des erreurs et retards diagnostiques

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2013 - Lien entre degré de confiance du médecin et exactitude du diagnostic

17/08/2015

Meyer AD, Payne VL, Meeks DW, Rao R, et Singh H. « Physicians’ diagnostic accuracy, confidence, and resource requests: A vignette study ». JAMA Internal Medicin Published online August 26, 2013

Résumé

118 généralistes américains  doivent visionner 4 cas cliniques présentés sous forme de vignettes de difficultés différentes (2 faciles, 2 difficiles). Chaque vignette présente 4 étapes de la pathologie : premiers symptômes, résultat de l’examen clinique, examens complémentaires, et décision à prendre. On demande aussi au médecin quels examens auraient été souhaitées en plus de ceux montrés.
Le diagnostic a été correct dans 55% des cas des 2 cas faciles et seulement 6% des 2 cas difficiles alors que la différence dans le degré de confiance du jugement des médecins dans leur diagnostic était quasiment la même pour toutes les vignettes: autour de 7 sur 10 (échelle de 1 à 10). Les cas les plus difficiles ont été corrélés à une demande d’examens complémentaires en sus de ceux montrés.
Les auteurs concluent que le niveau de confiance n’est sensible ni à l’exactitude du diagnostic ni à sa difficulté. Cela peut conduire le praticien à ne pas remettre en cause le diagnostic auquel il est parvenu.

Mon avis

Une bonne expérimentation, dupliquant des résultats déjà acquis.