Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des erreurs et retards diagnostiques

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2014 - Pourquoi les médecins fint-ils des erreurs ?

17/08/2015

Mamede S, van Gog T, van den Berge K, van Saase JL, Schmidt HG. Why do doctors make mistakes? A study of the role of salient distracting clinical features. Acad Med. 2014;89:114-120.

Résumé

Ces auteurs hollandais ont cherché à apprécier ce qui peut faire “dérailler” un diagnostic.
72 internes en médecine devaient traiter 12 cas cliniques (6 simples et 6 complexes) dans trois conditions différentes : a)  sans  présence de signe distracteur évident et parasite masquant le diagnostic, b) avec la présence d’un tel signe apparaissant dès le début, et c) avec la présence d’un tel signe apparaissant en fin de travail de diagnostic.
On notait la proportion de diagnostics exacts.
Résultats : effet majeur des distracteurs, d’autant plus fort que le cas clinique est complexe et qu’ils sont présents dès le départ.

Mon avis

Une bonne expérimentation.