Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des erreurs et retards diagnostiques

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2005 - facteurs associés aux patients dans les délais de diagnostic

17/08/2015

Tromp D., Brouha X, Hordijk G., Winnbust J., de Leeuw J. Patient factors associated with delay in primary care among patients with head and neck carcinoma: a case-series analysis, familiy practice, 2005, 22, 5:554-59

Résumé

Les auteurs s’intéressent plus particulièrement aux cancers de la face et au rôle propre des patients dans le retard de diagnostic.. La méthode consiste en306 entretiens avec des patients qui viennent d’être diagnostiqué positif pour un cancer de la face et du cou. La variable principale mesurée est le temps écoulé entre la première consultation au généraliste (ou au dentiste) évoquant un problème possible et le retour effectif pour prise en charge. Recueil aussi de questionnaire de personnalité. Résultats : 155 patients (53%) n’ont pas été envoyé pour avis spécialisé ou n’y sont  pas allé après la première consultation. Le changement de ton de la voix apparaît comme le symptôme le moins anxiogène et le moins suivi de consultation. Clairement l’information connue sur le risque personnel de cancer ORL (facteurs de risques), et la connaissance dans l’entourage de ces cancers ORL a influencé positivement les patients à re-consulter, et la non information à ne pas retourner rapidement.

Mon avis

Un très bon article bien documenté.