Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des erreurs médicamenteuses

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2012 - 36 études contrôlées incluses

17/08/2015

Mueller S., Sponsler Cunningham K., Kripalani S., Schnipper L., Hospital-based medication reconciliation practices, a systematic reviex, Arch Int Med 2012, 172 (14) 1057-1069

Résumé

15 des 26 études mentionnent et évaluent l’intervention d’un pharmacien dans la boucle de réconciliation, 6 évaluent des stratégies d’amélioration basées sur l’informatisation des dossiers médicaux, 5 d’autres types d’intervention. 6 études ont été considérées de bon niveau méthodologique. Peu d’études ont utilisée un groupe témoin. Les études ont toutes montrées qu’une réduction des erreurs de réconciliation est possible : 17 sur 17 prétendent avoir réduit les prescriptions contradictoires, 5 prétendent avoir contribué à éviter potentiellement des EIG, et 2 avoir réellement évité des EIG.  Par contre la réalisation en routine à la sortie de l’hôpital reste modeste (8 études en parlent, 2 disent avoir des résultats). Parmi les facteurs clés du succès, on note la présence du pharmacien, et le focus de l’approche sur un groupe patient à haut risque.

Mon avis

Intéressant, bien détaillé avec résumé rapide de chaque étude.