Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des erreurs médicamenteuses

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2018 - Blâmer le système de santé plutôt que les patients non observants

13/12/2018

Lauffenburger JC, Choudhry NK. A Call for a Systems-Thinking Approach to Medication AdherenceStop Blaming the Patient. JAMA Intern Med. 2018;178(7):950–951. doi:10.1001/jamainternmed.2018.0790

Résumé

Les chiffres de la littérature sont inquiétants : plus de la moitié des prescriptions sont mal prises par les patients. Une étude rétrospective évalue par exemple le suivi des prescriptions de 55340 patients US ayant subi en 2016 une intervention sur les coronaires avec prescription à suivre d’ADP (Plavix). 19% des patients étaient non observant 30 jours après l’intervention, soit 8% de plus que la même expérimentation conduite en 2008 (le chiffre de 10% de non observance du Plavix ou équivalent est d’ailleurs récurrent dans la littérature). Les patients les plus jeunes, femmes, vivant dans des quartiers pauvres, étaient souvent ceux qui n’avaient même pas commencé le traitement après l’intervention.

Les raisons d’une telle non observance ultracritique pourraient être recherchées du côté des patients, mais on peut aussi s’interroger sur les explications qui leur ont été données sur le côté vital de la prescription et sur les conditions (souvent particulièrement difficiles aux US) de l’accès aux médicaments (contraintes assurantielles de pré-requis ou de quantité délivrée, changement de prise en charge entre assurances pour hôpital et pour soins primaires, distances des pharmacies dans les zones isolées). Le problème de la non adhérence devient vite un problème de système plus qu’un problème d’individu. Une visite de suivi à domicile d’un professionnel de santé dépisterait plus facilement ces cas, et les résoudrait assurément mieux.

Mon avis

Mon avis : réflexion sans doute utile et provocatrice mais n'épuise pas le sujet.