Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des erreurs médicamenteuses

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2020 - Comment les pharmaciens pourraient mieux aider les soins primaires ?

08/01/2020

Hayhoe B.,  Cespedes J.,  Foley K.,  Majeed A.,  Ruzangi J.,  Greenfield G. Impact of integrating pharmacists into primary care teams on health systems indicators: a systematic review British Journal of General Practice 2019; 69 (687): e665-e674. DOI: 10.3399/bjgp19X705461

Résumé

On parle souvent du rôle accru que doivent prendre les pharmaciens de ville dans les soins primaires ; mais au-delà de l’idée générale vertueuse, les modalités, la satisfaction des pharmaciens et des patients et l’impact sur le parcours de soins de ces interventions accrues des pharmaciens de ville, restent moins clairs.

Cette revue de littérature (incluant les articles jusqu’à juin 2018) essaie de faire un point sur les acquis de ces pratiques.

Au total, 3058 études ont été publiées sur les mots clés retenus, mais seulement 28 ont satisfait aux critères de Qualité d’inclusion (études randomisées, etc.). La plupart des autres études ont été rejetées par le fait de leur faiblesse méthodologique.

Dans les études retenues, on montre que l’intervention des pharmaciens réduit le nombre de consultation en médecine générale, réduit les passages aux urgences, mais augmente globalement le poids des soins primaires. Il n’y a pas d’effet sur les hospitalisations, mais une tendance globale à faire baisser le coût des parcours de soins, particulièrement pour la partie médicamenteuse.

Les auteurs mettent en avant surtout le résultat prometteur de baisse de sollicitation des généralistes et des urgences, par ailleurs souvent saturés et bénéficiaires de ce relais.

Mon avis

Mon avis : thème souvent évoqué, résultats connus, mais dans l'ensemble pas très innovant.