Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des erreurs médicamenteuses

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2003 - Erreurs médicamenteuses en Australie

17/08/2015

Runciman WB, Roughead EE, Semple SJ, Adams RJ (2003) Adverse drug events and medications errors in Australia. Int J Quality in Health Care. 15: i49-i59.

Résumé

Analyse les erreurs médicamenteuses à l’origine des décès en Australie  (sur la base des certificats de décès et des certificats de sortie d’hôpitaux, déclaration obligatoire au système national de déclaration des évènements indésirables - Australian Incident Monitoring System) ;
Ces erreurs sont à l’origine de 2 à 4% des hospitalisations et de plus de 30% du total des erreurs chez les sujets âgés. Elles sont responsables de 27% des décès dont 43% sont causées à l’origine par des généralistes ;
L’estimation de prévalence des erreurs de médicaments dans les prescriptions des généralistes est réalisée sur une base représentative de 1000 généralistes et 100,000 consultations par an (General practice surveys: Bettering the Evaluation and Care of Health- BEACH). Le taux d’erreur médicamenteuse croît progressivement dans cette population  (0,89% en 1998, 0, 91% en 2000). Avec une simple extrapolation linéaire, ce taux équivaut à 400,000 erreurs par an ;
L’article dépasse largement le cadre de la médecine générale, et détaille toutes les erreurs, avec comme d’habitude le maniement des anticoagulants en premier, et des AINS en second.

Mon avis

Article datée (2003) mais très riche en contenu, et qui fait découvrir le très performant système Australien de surveillance des erreurs médicales en médecine ambulatoire. (nda le système est tout de même peu implanté si l’on regarde avec le recul, visite récente dans le pays en 2010).