Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Le médecin seconde victime de l'erreur et les situations de Burnout

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2003 - erreurs des internes

10/08/2015

Wu A, Folkman S, McPhee SJ, Lo B (2003) Do house officers learn from their mistakes? Qual Saf Health Care.12(3):221-6.

Résumé

254 internes d’un CHU, dont une majorité d’internes en médecine générale.

114 remplissent un questionnaire décrivant leur souvenir le plus significatif d’erreur personnelle.

On retrouve 33% d’erreurs de diagnostic, 29% d’erreurs de prescription, 21% d’erreurs d’évaluation, et 5% d’erreurs de communication.

Les conséquences pour les patients ont été sévères dans 90% des cas avec 31% de décès.

Seulement 54% de ces internes avaient débriefé avec leur référent, et seulement 24% en avaient parlé aux familles concernées.

Ceux qui avaient fait cette démarche paraissaient moins affectés, et avec de meilleures stratégies de coping. Les cas cliniques où la charge de travail était mise en avant comme cause principale étaient aussi ceux qui avaient le moins servi de leçon aux internes, ceux où les excuses externes avaient évité de se remettre en cause, mais évidemment sans résoudre les problèmes.

Mon avis

Article très intéressant, facile à lire ; la méthode n’a pas vieillie, déjà cité 445 fois… c’est dire !