Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Livres immanquables sur l'erreur en médecine

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer la page

2013 - Le concept de résilience appliqué à la médecine.

02/09/2015

Hollnagel, E. Braithwaite J., Wears R. Resilient healthcare, Ashgate 2013

Résumé

Tous les grands contributeurs de la sécurité du patient ont écrit dedans. Le livre alterne entre des exposés théoriques et conceptuels sur les définitions (la partie de loin la plus intéressante, car les définitions sont le plus important à maîtriser dans ce domaine complexe : résilience, une notion proche de l’idée d’adaptabilité, ne veut notamment pas dire sécurité et se rapproche plus du concept d’efficacité, voir les quatre chapitres introductifs), des domaines cibles (la résilience est elle une propriété des individus des organisations ou des systèmes), et des exposés rendant compte de travaux plus pragmatiques de pratiques au quotidien de ces concepts. Rappelons que pour Erik Hollnagel, le père de ce concept appliqué à l’ergonomie et la sécurité des systèmes complexes, la sécurité est l’évitement des accidents, ce qui implique assez logiquement que le domaine d’étude de la sécurité n’est pas l’étude des accidents et incidents (et donc le signalement de ces EIG), mais  paradoxalement l‘étude de la conduite en situation normale et anormale  des activités professionnelles de sorte à éviter l’accident. L’adaptabilité aux conditions variables du travail, y compris aux conditions dégradées, la valeur d’élasticité de cette adaptabilité, sont les clés de la sécurité ; l’idée de résilience correspond à la valeur de l’élasticité pour rester en condition de maîtrise malgré les perturbations. On voit que la résilience considérée ainsi inclut par définition l’écart maîtrisé aux procédures, la gestion des cas limites et non standards, et la valorisation des résultats positifs.  Quand elle s’intéresse aux causes des accidents, elles ne privilégie pas l’explication de l’accident par des erreurs d’application de procédures, mais  cherche plutôt un savoir faire manquant dans la conduite sûre d’un système perturbé par des erreurs en acceptant l’idée essentielle (portée par Reason) que l’erreur est inhérente aux systèmes complexes et ne peut être supprimée (en quelque sorte, l’accident n’est pas dû à l’erreur directe observée, mais à un manque de savoir faire de tolérance du système et de récupération à cette erreur).

Mon avis

Un livre de base sur le domaine de la résilience en médecine qui remet en question bien des dogmes sur la sécurité des soins.