Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Never events, oubli de corps étrangers, mauvais patient, mauvais site, mauvaise procédure

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2016 - Prévention des corps étrangers oubliés par radio détection

18/10/2016

Inaba K., Okoye O., Aksoy H., Skiada D., Ault G., Sener S., Lam L., Benjamin E., Demetriades, The Role of Radio Frequency Detection System Embedded Surgical Sponges in Preventing Retained Surgical Sponges: A Prospective Evaluation in Patients Undergoing Emergency Surgery  Annals of Surgery October 2016, 264, 4 : 599-604

Résumé

Mise en place pour la chirurgie d’urgence l’utilisation de « compresses » marquées en radiofréquence.

5 ans d’observation (2010-2014). Utilisation de compresses marquées et de détection radio fréquence systématique et tracée.

2148 chirurgies incluses (1824 laparotomies, 100 thoracotomies, 30 sternotomies, et 97 interventions diverses).

11 cas de détection de compresses avant fermeture (0,5% au total, 82% laparotomies, 18% Sternotomies). Aucune détection après fermeture.

Le décompte des compresses était incorrect dans 36,4% des cas, pas fait pour des raisons de pression dans 45,5 et correct dans 18% des cas.  Le coût additionnel du dispositif est de $0,17 pour une compresse et  0,46 pour un pack de 10.

Les auteurs constatent, sur 5 ans, que la radiofréquence a permis de détecter des corps étrangers résiduels dans 11 cas avant la fermeture. Aucun corps étranger n’a été manqué par la radiofréquence. Les procédures étaient nocturnes dans près de la moitié des cas. Le comptage des « compresses » était incorrect dans 36% des cas, non réalisé à cause de contraintes de temps dans 45% et correct dans seulement 18%. Le coût additionnel de la radiofréquence était de 0,17 US$ pour des laparotomies et de $0,46  US$ pour des interventions avec beaucoup de textile.

Mon avis

Intéressant et sans aucun doute une bonne procédure.