Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Programmation au bloc et EIG

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2011 - Heure de programmation au bloc et complications dans la chirurgie de greffe

07/08/2015

George T., Arnaoutakis G., Merlo C., Kemp C., Baumgarten W., Conte J., Shah A. Association of Operative Time of Day With Outcomes After Thoracic Organ Transplant JAMA. 2011;305(21):2193-2199

Résumé

Plusieurs études soulignent le sur-risque de complications dans les interventions de nuit ou hors horaire standard. Etude rétrospective sur une base de données 2000-2010, avec une stratification Jour (7am7pm) et nuit (7pm7am), 27 118 patients considérés :  16573 greffés du cœur, dont 8227 opérés de nuit et 8346 opérés de jour ; 10545 transplantations du poumon, avec 5179 de jour, 5366 de nuit. 8061 décès au total :

A 30 jours, on obtient un taux de survie de 95% de jours 95,2 de nuit pour les cœurs, 96% de jour vs 95,5% de nuit pour les poumons.

A 90 jours, on obtient un taux de survie de 92.6% de jours 92.7 de nuit pour les cœurs, 92.7% de jour vs 91.7% de nuit pour les poumons.

A 1 an, on obtient un taux de survie de 88% de jours 87.7 de nuit pour les cœurs, 83.8% de jour vs 82.6% de nuit pour les poumons.

Aucune différence donc entre les deux conditions.

Mon avis

La taille de la série et l’évidence des chiffres ont l’avantage d’être clairs. Je suis moins convaincu de la valeur de généralisation du résultat : quand la moitié de la cohorte est opérée de nuit, on peut penser qu’il s’agit d’une chirurgie très spéciale programmée volontairement de nuit (blocs disponibles) avec des équipes entraînées et récupérant totalement à l’issu.