Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Risques péri-opératoires, failure to rescue

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2016 - Atteindre le niveau pertinent pour réduire les récupérations ratées : quelles stratégies ?

06/01/2017

Wakeam E., Hyder J. Raising the Bar for Failure to Rescue  Critical Appraisal of Current Measurement and Strategies to Catalyze Improvement, JAMA Surgery November 2015 Volume 150, Number 11 : 1023-24

Résumé

La mortalité post op devient un sujet central d’évaluation de la performance des services de chirurgies et des hôpitaux.   La partie associée à la mesure des récupérations ratées (failure to rescue) est sûrement celle qui doit encore être améliorée.

La principale difficulté réside dans le codage DIM instable des complications et de leurs sévérités, et l’absence quasi systématique de données corrigées en fonction de la complexité initiale du patient. La mort est un indicateur simple mais peut être un mauvais indicateur pour la récupération ratée, notamment et évidemment en soins palliatifs / fin de vie où on peut renoncer volontairement à récupérer des complications.

Que suggérer d’autre ? Utiliser des indicateurs intermédiaires, notamment sur le thème de la détérioration progressive de l’état de santé et l’accumulation de complications mineures en cascade. On pourrait aussi mieux définir et mesurer le processus de prise en charge post opératoire, mieux comprendre les désidératas réels des patients notamment lors de leur décharge et retour à domicile et pour finir, utiliser des données plus fiables (types registres) et stratifier la population pour améliorer l’ajustement des données.  

Mon avis

Mon avis : un bon article, court et clair sur les problèmes posés par l'évaluation plus systématique des Failures to Rescue (FTR)