Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Risques péri-opératoires, failure to rescue

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2013 - Réduction de la DMS et risqué associés, mortalité et ré-hospitalisations à 30 j

24/08/2015

Kaboli P., Go J., Hockenberry  J.,  Glasgow J., Johnson S., Rosenthal, G., Jones, M. Vaughan-Sarrazin M., Associations Between Reduced Hospital Length of Stay and 30-Day Readmission Rate and Mortality: 14-Year Experience in 129 Veterans Affairs Hospitals Ann Intern Med. 18 December 2012;157(12):837-845

Résumé

Etude des conséquences des réductions progressive de DMS sur le risque de mortalité et de ré-hospitalisation à 30jours.
Inclusion : tous les Hôpitaux des Vétérans (129), et toutes les admissions pour 5 diagnostics de 1997 à 2010 ; 4 124 907 patients inclus pour 2 pathologies chroniques (problèmes cardiaques et BPCO) et 3 pathologies aigues (infarctus du myocarde, pneumonie communautaire et hémorragie gastro intestinale), données ajustées secondairement.
Résultats : la DMS moyenne pour ces diagnostics a descendu de 5,44 j à 3, 98j en 13 ans, soit 2% annuellement. Sue les 14 années d’observation, le risque global ajusté de ré-hospitalisation à 30 jours (toutes pathologies) a décru de 16,5% à 13,8, avec un résultat similaire pour les 5 pathologies considérées  Pour l’infarctus, le risque a baissé de 22,9 à 19,8  et pour la BPCO de 17,9 à. 14,3.
La mortalité à 90jours a également baissé en moyenne de 3% par an. IL semble cependant exister une fonction de transfert entre baisse importante de mortalité et remontée de ré-hospitalisation, fonction qu’il va falloir étudier dans un travail ultérieur.

Mon avis

Comme d’habitude avec les Vétérans, belle étude.