Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Signalement des EIG automatisé, triggers tools

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2017 - Identifier les EIG à domicile par les trigger tools

25/10/2017

Lindblad M, Schildmeijer K, Nilsson L, et al. Development of a trigger tool to identify adverse events and no-harm incidents that affect patients admitted to home healthcare,BMJ Qual Saf Published Online Firstdoi:10.1136/ bmjqs-2017-006755

Résumé

Les évènements indésirables (EI), bénins ou graves, sont fréquents à domicile, mais encore sous-estimés en nombre et nature. Ces auteurs suédois proposent de les détecter par la méthode dite des « Trigger Tools », bien connue pour la détection des EI à l’hôpital. Les triggers sont des éléments de contexte faciles à extraire et à identifier ; ce sont des sortes de précurseurs des erreurs, qui, quand ils sont signalés automatiquement ou manuellement, permettent de regarder plus en détail le dossier et de vérifier si l’erreur redoutée a été commise. Après une analyse de littérature et un travail par méthode de consensus avec 10 équipes professionnelles, l’étude a permis d’identifier 38 Triggers spécifiques au risque à domicile. Pour évaluer leur validité, ces triggers sont appliqués à 600 cas cliniques ; on retrouve 4 031 de ces triggers dans 518 de ces 600 cas (moyenne de 6,7 triggers par cas). Ces triggers, quand ils sont présents, sont associés à des EI dans 41,7 % (ce qui est une bonne valeur prédictive) (25,4 % des EIG, et 16,3 % des EI bénins). Les triggers les plus positivement corrélés aux EI sont les appels non prévus au médecin ou aux services infirmiers, un contexte d’anxiété et de soucis importants verbalisé par le patient, une douleur importante physique ou psychique.

Mon avis

Un bon papier.