Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Signalement des EIG automatisé, triggers tools

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2014 - La méthode des GlobalTriggerTools utilisée pendant 4 ans dans un hôpital universitaire

11/08/2015

Rutberg H.,  Borgstedt RisbergM., SjödahlR., NordqvistP., ValterL., NilssonL.Characterisations of adverse events detected in a university hospital: a 4-year study using the Global Trigger Tool method, BMJ Open 2014;4:e004879 doi:10.1136/bmjopen-2014-004879

Résumé

Étude de l’efficacité des GTT dans un CHU de 650° lits en Suède. 20 dossiers sélectionnés au hasard  chaque mois de 2009 à 2012.

271 EIG identifiés sur un total de 960 dossiers tirés au sort, soit 33,2 /1000 ou 20,5% des patients. Sur ce total, 6,3% ont été rapportés par le système de signalement volontaire  de l’hôpital. LA plupart portent sur des infections. Mais dans 65,5% des cas, ces EIG ont été détectées dans le décours du séjour hospitalier (mais pas signalés), le restant étant pour large part détecté plus tardivement après la sortie.  La conséquence moyenne a été de 5 jours d’hospitalisation supplémentaire.

Mon avis

Des chiffres importants, et qui montrent que le signalement est largement à la peine.